jeudi 30 octobre 2014

Nés à minuit 5 de C.C Hunter

 
 



* Éditions : Michel Lafon
* Date Sortie : Janvier 2014
* Nombre pages : 460
* Prix : 15.95 euros

 
 

En quittant Shadow Falls, Kylie pense avoir pris la plus difficile des décisions. Séparée de ses amis, elle doit maintenant découvrir l’étendue de ses capacités surnaturelles et exercer son don de caméléon. Mais bientôt, Mario – son ennemi le plus puissant – refait surface, prêt à tout pour que la jeune fille le rejoigne. Le vieil homme ne tolérera aucun nouveau refus. Si elle ne s’allie pas à lui, il la détruira, ainsi que tous ceux qu’elle aime. Il n’existe qu’une façon de l’arrêter : Kylie doit retourner au camp pour trouver des alliés. Il lui reste aussi à faire son ultime choix… Qui doit-elle aimer ? Le loup-garou qui lui a brisé le cœur mais qui est prêt à tout sacrifier pour la reconquérir, ou le demi-Fae qui a fui leur amour avant même de lui avoir donné une chance ? Une fois la décision prise, plus rien ne sera comme avant.
 
 
 
 
Je remercie tout d'abord les éditions  Michel Lafon ( et en particulier Camille Groelly ) pour ce partenariat.
 
Voilà encore une saga qui se termine... J'ai adoré cette histoire dans l'ensemble mais je dois dire que mon enthousiasme envers elle est allé décrescendo . J'ai été époustouflée par le premier tome et je suis ici un peu déçue par ce dernier tome...
 
Ce que je reproche à ce dernier volume est le manque d'action... On sent bien qu'il va se passer quelque chose de gigantesque ( du moins c'est ce que j'attendais, comme dans la fin de Harry Potter par exemple) mais c'est long, extrêmement long à arriver et lorsque çà arrive... C'est court, vraiment rapide et largement en dessous de ce que j'attendais... Mais quel dommage !!
 
De plus, Kyllie Galen, le personnage principal auquel j'ai été tant attachée a fini par me lasser dans ce tome... Elle est encore et toujours là à s'interroger sur ses problèmes de cœur ( dois je choisir lui ou lui ? dois je lui faire confiance ? etc...) et cela depuis bien trop longtemps ( depuis le début ?) et là çà en devient franchement agaçant. Je trouve aussi par moment, l'auteure a voulu en faire un peu trop et çà fini par ne plus tenir la route. Il faut dire que le sort s'acharne vraiment sur cette pauvre Kyllie et lorsqu'elle reçoit une mauvaise nouvelle, elle en reçoit toujours plusieurs à la fois. Tout comme lorsqu'elle reçoit une visite au camps, c'est tout son entourage qui débarque en même temps alors qu'ils ne se sont même pas passer le mot puisqu'ils ne se fréquentent pas ... C'est fou çà non ? Bref, elle est surmenée, elle ne dort pratiquement pas, elle est toujours dérangée au cours de ses repas ( sauf lorsqu'elle se goinfre de chocolat) et elle ne connait même pas le Burn out !!! Trop forte la fille !
 
Le point fort de ce tome, tout de même il y en a un selon moi, c'est la place que prennent enfin les caméléons. Enfin Kyllie appartient à part entière à une espèce et enfin cette espèce va petit à petit faire son coming out. J'ai adoré dans cette saga la diversité des espèces représentées, le mélange de ses espèces au sein du camps et les différents traits de caractère dominant que l'on peut retrouver chez les uns et les autres. J'ai trouvé que ceci donnait vraiment de la rondeur  chez les personnages et cela les rendaient encore plus attachants. C'est ce qui m'a principalement intéressé et donné envie de lire cette saga dans son intégralité.
 
En bref, C'est une saga que je garde en mémoire car je l'ai beaucoup aimé même si toutefois ce dernier tome est bien en dessous de ce que j'attendais pour un final.
 
Ma Note
 
Ce livre compte pour les challenges suivants 

Always blue de Véronica Rossi

 
 
 

* Éditions : Nathan
* Date Sortie : septembre 2014
* Nombre pages : 358
* Prix : 16.90 euros



 
 
Alors que le domaine de Rêverie s'est effondré, Sédentaires et Sauvages tentent tant bien que mal de cohabiter dans les grottes où ils se sont réfugiés. Mais les ressources s'épuisent et le départ devient inéluctable, même si les tempêtes font rage au dehors. S'ils veulent survivre, il leur faut rejoindre le Calme Bleu, un lieu encore épargné par les ravages de l'Ether. Pour cela, Perry et Aria, plus unis que jamais, doivent délivrer Cinder, un mystérieux garçon qui peut contrôler l'Ether. Il est retenu prisonnier par Sable, le cruel chef de la tribu des Cornans...
 
 
 
 
 
 
 
Je remercie tout d'abord les éditions  Nathan ( et en particulier Samira Chauvin ) pour ces partenariats.
 
J'ai été très contente et à la fois triste lorsque j'ai reçu ce livre. Contente car j'étais impatiente de retrouver Perry et Aria, mais triste car c'est le dernier tome d'une saga qui m'a vraiment conquise... Jusqu'à ce tome...
 
Ce n'est pas que ce livre ne m'a pas plu, loin de là. Toutefois, j'ai été un peu déçue, je m'attendais à plus, à un bouquet final spectaculaire. Pour moi, il n'a été qu'une suite logique sans réelle surprise. J'aime être prise au dépourvu dans mes lectures, emportées par de forts ressentis. Mais là, tout coulait de source...
 
Les personnages sont égaux à eux-mêmes et donc toujours aussi attachants. J'ai été très touchée par le petit Cinder qui fait preuve de tellement de courage pour son jeune âge.
 
Dommage, il y avait de bonnes idées ( comme la retrouvaille qu'Aria va faire du côté des Cornans), mais elles n'ont pas été utilisées de manière à nous faire vibrer.
 
Malgré tout, je suis tout de même ravie de savoir le fin mot sur le Calme Bleu et de savoir ( ou de supposer) ce qu'il va advenir de nos héros dans le futur.
 
En bref, une lecture agréable mais malheureusement en dessous de mes attentes pour une fin de saga.
 
Ma Note
 
Ce livre compte pour les challenges suivants 



lundi 27 octobre 2014

Point Lecture 1

 
 
Mon week-end a été particulièrement riche côté lecture. Je ne voulais pas vous inonder de billets consécutifs pour vous parler de tout çà. Je vais donc rassembler tout ceci en un seul billet et vous faire un point lecture.
 
 
**********************************
 

Mes lectures du week-end :



 
Cher journal, Alors que j'étais tranquillement menottée au lit de Richard, sa femme a débarqué ! J'ai alors pris mes (belles) jambes à mon cou et j'ai sauté par la fenêtre (du deuxième, je te rassure) pour éviter le désastre. C'est là que j'ai rencontré Martin. Bon, comme j'étais entièrement nue au beau milieu de la rue, nous n'avons pas beaucoup parlé. Tout ça pour te dire que je suis amoureuse ! Duquel ? Ça, je ne sais pas, pas encore...
 

Une lecture plus qu'agréable. J'ai ri du début à la fin et même parfois aux éclats ! Je le conseille vivement à toutes les copines qui ont envie (ou besoin) de se détendre !

 


Désormais ma vie ne m’appartenait plus. Je n’étais plus qu’un creux, un vide, un néant. Désormais, j’étais mère.
E.A.
Violent, sincère, impudique, le nouveau roman d’Eliette Abécassis brise les tabous sur la maternité, cet «heureux événement» qui n’est peut-être qu’une idéologie fabriquée de toutes pièces. Après Mon père et Clandestin, la romancière affirme un ton toujours plus personnel, où la fiction se mêle à une analyse subversive de la société.
 
 

Très sympa. une histoire simple qui se lit vite. On y voit une jeune femme évoluer pour devenir mère. J'ai beaucoup aimé la sincérité qui se dégage du personnage principal, même dans ses pensées les plus dérangeantes.  
 
 
 
 


Voici enfin la suite tant attendue de La Femme parfaite est une connasse! Pourquoi une suite? Mais parce que la connasse ne meurt jamais!

Avec humour et légèreté, les auteurs continuent de s'attaquer à celle qui les fait tant culpabiliser: la «femme parfaite».

Vous y découvrirez de nouvelles théories telles que le «frisson de la honte» ou la technique du «tiré/décalé», mais vous apprendrez aussi «comment reconnaître l'homme parfait», «comment savoir qu'on ne vit pas dans une comédie romantique américaine», ou le concept universel du «mec à trois bières».

Bref, tout ce qu'il faut pour assumer enfin votre imperfection!

Le premier avait été un coup de cœur. Celui-ci ne l'est pas ( peut être que l'effet de surprise n'étant plus là, c'est pour çà que je l'ai trouvé un peu en dessous). Toutefois, je l'ai trouvé très divertissant et il est toujours aussi agréable de se savoir imparfaite !
 
 

 
 


« Ce fut ma première et ma dernière grande histoire d'amour? » Par ces mots, lors de la soirée Sidaction en avril 1994, Barbara Samson bouleversait des millions de téléspectateurs. À dix-sept ans, parce que le garçon qu'elle aimait ne lui avait pas dit qu'il était séropositif, Barbara avait été contaminée par le virus du sida. C'est cette histoire qu'elle raconte ici. Et aussi, par-delà le drame, l'histoire d'une adolescence, les espérances et les doutes, la recherche de l'amour, le don éperdu de soi, tout ce qu'elle partage avec des milliers d'autres garçons et filles. Un témoignage simple et fort, pour que son drame soit évité à d'autres, et que l'amour ne soit plus jamais porteur de mort.

C'est un témoignage qui m'a particulièrement touchée. L'histoire de Barbara a été pour moi particulièrement poignante, elle m'a parlé, elle m'a pointé du doigt et je me suis vraiment sentie concernée. C'est mon époque, elle a mon âge, s'aurait pu être moi mais... J'ai été plus chanceuse qu'elle et j'en suis encore plus consciente après cette lecture ....
 
 
**********************************
 
 

Mes achats du week-end :

 
Malgré mon souhait de ralentir mes achats livresques et de prendre plus le temps de lire ce qu'il y a déjà dans ma PAL .... J'ai craqué et j'ai acheté 4 nouveaux livres dans le week-end :
 
 
  Aussi vite acheté , aussi vite lu !
 
 Je suis sûre que cette histoire est magnifique.
 
 Il est temps de lire celui-là je pense !
 
 Depuis que j'en entends parler, j'ai profité de sa sortie en poche.
 
 
************************************************

 
 
Voilà pour ce point de lecture. et lorsque je vois tout çà, je me dis .... Qu'heureusement que je n'ai pas trop été dispo une partie du Week- end !!! XD
 
Bonne semaine livresque à vous et à bientôt !
 
 
 
 
 

vendredi 24 octobre 2014

Déchirés de Peter Stenson

 
 


* Éditions : Super 8 Edition
* Date Sortie : Août 2014
* Nombre pages : 315
* Prix : 21 euros


 
 
 
Accro à la méthamphétamine, Chase Daniels est un junkie minable sans cesse en quête d'un nouveau fix. Quand il se réveille un beau matin pour voir une fillette déchiqueter un Rottweiler, il ne s'inquiète pas plus que ça. Ouais, peut-être qu'il devrait. Car la fin des temps est là : les rues grouillent de zombies avides de chair humaine, et survivre est devenu un objectif à très court terme. Mais que signifie l'apocalypse, se demande Chase, quand la société a déjà tiré sur vous un trait définitif ? Et cette malédiction, qui semble toucher tout le monde sauf lui et son ami Typewriter, n'est-elle pas l'occasion qu'il attendait... celle de prendre un nouveau départ et d'accomplir enfin quelque chose de grandiose ? Dans un monde livré au chaos et aux flammes, le " nouveau " Chase Daniels, perdu dans ses rêves de rédemption et d'amour fou, se met en tête de retrouver son ex-petite amie et de la sauver. Les règles du jeu ont changé : désormais, c'est tuer, ou être tué, fuir sans penser au lendemain. Hanté par les fantômes du passé, dévoré par le manque, Chase ne court-il pas au-devant de sa dernière désillusion ? Comédie noire, thriller horrifique, à la fois cruel et atrocement comique, Déchirés n'est pas seulement un grand roman de zombies porté par une écriture survoltée : c'est aussi, à mi-chemin entre The Walking dead et Breaking Bad, Hubert Selby Jr. et Las Vegas Parano, l'histoire d'amour la plus extrême et déchirante que vous ayez jamais lue.
 
 
 
 
 
 
Everbook a parlé de ce livre dans une de ses vidéos et c'est à cause de cette "vilaine tentatrice" que je l'ai acheté dans les minutes qui ont suivi mon visionnage. Tout comme elle, l'alliance zombie et drogue, il ne m'en fallait pas plus pour craquer.
 
Cette histoire démarre sur les chapeaux de roues. Tout comme le héros, on est directement projeté dans un univers apocalyptique et on en est complètement sonné. Il nous faut un petit instant pour saisir ce qui se passe et pour réaliser toute l'horreur de cette situation.
 
Ce que j'ai aimé avant tout dans cette lecture, c'est son rythme. Les rebondissements se succèdent les uns aux autres et nous tiennent vraiment en haleine jusqu'au bout. Les descriptions des zombies, leurs attaques, leurs déplacements sont dignes de ceux que l'on connait dans la série The Walking Dead. Ils sont tout aussi effrayants et agressifs.
 
Le seul bémol que je soulèverais ici est que pour moi, le point crucial de cette histoire ne tient pas la route. Je ne voudrais pas trop vous en dévoiler, je ne peux donc pas mieux vous expliquer ce point si vous ne l'avez pas lu. Pour ma part, je n'y adhère pas et du coup, l'histoire perd de son réalisme... Dommage...
 
En bref, une histoire accrocheuse et terrifiante malgré son manque de réalisme. Un très bon moment de lecture et de frissons !
 
 
Ma Note
Ce livre compte pour les challenges suivants 


mercredi 22 octobre 2014

Chimère(s) 1887 tome 1,2 & 3 de Christophe Pelinq, Melanÿn et Vincent




* Éditions : Glénat
* Date Sortie : 2011 - 2012 - 2013
* Nombre pages : 46 - 46- 48
* Prix : 13.90 euros


Tome 1 :
Paris, 1887. La France de la Troisième République s'engage virilement sur la voie du progrès technique, de la croissance économique. Le canal de Panama devrait être le symbole du rayonnement de la France à l'étranger, tout comme le sera la Tour Eiffel à Paris. La jeune Chimère est vendue pour 1000 louis aux bons soins de la Perle Pourpre, lupanar des plus sophistiqués où les messieurs en haut de forme vont trouver le repos du guerrier. Pauvre enfant, laissée à 13 ans par ses tuteurs entre les mains d'une mère maquerelle et d'hommes concupiscents… Pauvre enfant, en vérité ? Sous son air de douce et innocente victime, Chimère n'est que force et volonté obstinée. Elle est prête à tous les sourires et à toutes les faveurs pour gagner la liberté qu'elle n'a jamais eue, pour se venger d'une enfance dépossédée. Elle a en tête que le chemin entre elle et son but est une ligne droite qu'elle pourra tracer rapidement et les poings serrés. Mais la vie à la Perle se chargera de lui montrer qu'il n’y a pas de lignes droites. Du moins, pas pour les prostituées. Christophe Pelinq, qui n'est autre que le véritable nom d'Arleston, exerce à nouveau son talent d'inventeur d'histoires aux côtés de Melanÿn pour nous conter le destin d'une jeune femme brisée depuis longtemps déjà, dans une époque que l'on appelait Belle, et qui posait déjà les jalons de notre société sans douceur, où tout est à vendre. Héritier direct de Loisel, Vincent nous montre sans complaisance ces filles aux visages d'anges, bien forcées de s'endurcir pour résister aux assauts de leur clientèle avec le sourire. Chimère, un personnage touchant et profond qui tient déjà au cœur de ses auteurs, et dont bientôt le sort ne vous laissera pas indifférent.
Tome 2 :
Paris, 1887. Dans la maison close la Perle Pourpre, la jeune Chimère doit ployer sous la féroce autorité de la propriétaire, Gisèle. Quel secret cache cette femme impitoyable ? Elle n'a pas toujours été aussi dure et froide, et Léonardo, qui la seconde depuis toujours, va livrer à Chimère les clefs de son passé, les souvenirs d'une époque où elle était une reine des théâtres parisiens. Mais alors que dans les salons et les chambres de la Perle Pourpre se presse le tout Paris des arts, des affaires et de la politique, une sombre machination se met en place pour piéger Ferdinand de Lesseps et l'empêcher d'achever le canal de Panama.  Et lorsqu'on retrouvera le corps égorgé d'une des filles de Gisèle, Chimère ne sera pas loin...
Tome 3 :
Paris, 1887. La jeune Chimère est soupçonnée du meurtre sauvage de l une des pensionnaires de la Perle Pourpre. Elle se retrouve enfermée à Saint-Lazare, un terrible établissement craint de toutes, réservé aux détenues et aliénées de la pire espèce. Mais la jeune fille a des révélations à faire : elle aurait été utilisée pour compromettre Ferdinand de Lesseps et l empêcher d achever le chantier du canal de Panama. Une photo de Chimère en sa compagnie, dont la plaque demeure introuvable, aurait même été prise...
Avec Chimère(s) 1887, plongez dans le Paris de la fin du XIXème siècle et suivez le rude destin d un personnage touchant dans l univers impitoyable des maisons closes de l époque, magnifiquement restitué par le dessin de Vincent, héritier direct de Loisel, et le scénario aussi original qu'abouti de Melanÿn et Christophe Pelinq (alias Arleston).
 
C'est par pur hasard que je suis tombée sur cette BD à la bibliothèque. Les couvertures ont immédiatement retenu mon regard et je suis sortie avec les 3 tomes proposés sous le bras !
J'ai beaucoup aimé cette lecture. Chimère est une jeune fille à qui la vie ne lui fait pas de cadeaux mais malgré son jeune âge, elle a beaucoup de ressources en elle pour s'en sortir. Elle est courageuse, attachante et surtout surprenante. En faite, je sors de cette lecture en me demandant ce que ce petit brin de jeune fille nous réserve dans les tomes à venir... Est elle aussi "mignonne" que ce qu'elle en a l'air ? Ou est elle plutôt une experte de la manipulation ? Il nous reste encore beaucoup de choses à découvrir sur son compte.
Il est clair que c'est un peu difficile et dérangeant  de voir une jeune fille de 13 ans vendue en pâture comme çà dans un bordel parisien. De voir tous ces hommes de la haute société et parfois assez âgés pour être son grand-père la convoiter ainsi... Mais bon, il faut tout remettre dans son contexte et surtout dans les mœurs de l'époque ( où tout n'était pas très joli joli selon moi...)
Toutefois, l'histoire est vraiment prenante. Les différents tomes se suivent et nous permettent de voir ainsi l'évolution de Chimère au sein de cette société qui ne veut pas d'elle. Le scénario est très bien ficelé et tient en haleine le lecteur. Je suis d'ailleurs vraiment impatiente de pouvoir lire le tome 4 qui vient de sortir ce mois-ci.
En bref, une très bonne série en BD qui s'annonce grâce à ses trois premiers tomes particulièrement réussis.
Voici un exemple de planche pour vous faire une idée :

Le tome 4 : Les liens du sang Paru le 22.10.2014




Ma Note

Ce livre compte pour les challenges suivants 





mardi 21 octobre 2014

La communauté du sud : Que sont ils devenus de Charlaine Harris

 
 


* Éditions : J'ai lu
* Date Sortie : octobre 2014
* Nombre pages : 190
* Prix : 8.90 euros


 

La dernière mort marquait le dénouement des aventures de Sookie Stackhouse , qui ont réuni des millions de fans et ont donné naissance à la fameuse série télévisée True Blood, diffusée sur HBO. Pour que ses lecteurs ne restent par sur leur faim, Charlaine Harris a décidé de nous offrir un ultime hommage à la Communauté du Sud, série sur laquelle elle a travaillé pendant plus de dix ans.
 
Par ordre alphabétique, de Greg Aubert à Bethany Zanelli, l'auteur nous amène dans le futur. On apprend notamment ce qu'il advient du mariage de Jason et Michele, le rôle que joue le vampire Erci Nothman auprès de la reine Freyda, ou même comment grandissent les jumeaux de Tara et de JB. Cet ouvrage vous donnera toutes les réponses à vos questions que vous vous posiez sur vos personnages préférés, et en particulier des détails sur la vie amoureuse de Sookie...
 
 
 
 
C'est un livre très court donc mon avis ne peut être que très bref. Je l'ai lu en quoi....30 mn à tout casser.
 
On retrouve donc ici on Abécédaire regroupant tous les personnages que l'on a pu rencontrer dans les aventures de Sookie Stackhouse. Chaque page est dédiée à un seul personnage. Donc, certaines peuvent contenir qu'une seule ligne si le personnage qu'elles présentent n'est pas particulièrement important.
 
Je trouve qu'il aurait été judicieux de faire une brève présentation de certains personnages avant de parler de leur devenir. En effet, malgré le fait d'avoir lu tous les tomes de cette saga, il y en a quelques uns qui m'ont totalement échappés et je ne sais plus de qui ont me parle ici. Je pense qu'avec quelques indications rapides, j'aurais pu remettre "un visage" sur ces noms.
 
J'ai toutefois apprécié cette lecture. Même si je l'ai trouvé un peu trop légère et rapide. Mais je me demande honnêtement si ce sentiment positif ne vient pas seulement du fait que j'ai du mal à lâcher ces personnages avec qui j'ai passé de tellement bons moments de lecture... Elle n'apporte pas grand chose de plus à la saga en définitive.
 
Par contre, je tiens à préciser que la dernière phrase du 4e de couverture " en particulier des détails sur la vie amoureuse de Sookie..." est alléchante mais je ne vois pas du tout ce qu'on apprend de plus dans ce petit livre de ce côté là...
 
En bref, pour les fans de la saga, ce livre peut sans doute clôturer joliment votre collection mais son utilité n'est franchement pas essentielle ... Personnellement, je suis un peu déçue car je m'attendais à beaucoup plus de détails.
 
Ma Note
 
Ce livre compte pour les challenges suivants