DERNIÈRES CHRONIQUES EN LIGNE

http://lectureaddict-dunlivrelautre.blogspot.fr/2015/03/coeur-sucre-de-cathy-cassidy.html http://lectureaddict-dunlivrelautre.blogspot.fr/2015/02/100-000-canards-par-un-doux-soir-dorage.html http://lectureaddict-dunlivrelautre.blogspot.fr/2015/02/bras-de-fer-de-jerome-bourgine.html http://lectureaddict-dunlivrelautre.blogspot.fr/2015/02/la-gueule-du-loup-de-marion-brunet.html http://lectureaddict-dunlivrelautre.blogspot.fr/2015/02/pars-avec-lui-de-agnes-ledig.html http://lectureaddict-dunlivrelautre.blogspot.fr/2015/02/tu-es-le-heros-1-2-de-madeleine-deny.html http://lectureaddict-dunlivrelautre.blogspot.fr/2015/02/lui-succomber-de-jasinda-wilder.html http://lectureaddict-dunlivrelautre.blogspot.fr/2015/02/nos-faces-cachees-de-amy-harmon.html http://lectureaddict-dunlivrelautre.blogspot.fr/2015/02/frangine-de-marion-brunet.html http://lectureaddict-dunlivrelautre.blogspot.fr/2015/01/soeurs-sorcieres-de-jessica-spotswood.html * Projet de lecture de Mars : Ici

mardi 3 mars 2015

Coeur sucré de Cathy Cassidy

 





* Éditions : Nathan Jeunesse
* Collection : Roman grand format
* Traducteur : A. Guitton
* Date Sortie :  Mars 2015
* Nombre pages : 144
* Prix : 9.90 euros
* Lien chez Nathan : Ici



 

Deux nouvelles histoires des Filles au chocolat autour du personnage de Summer !
 
L’étoile de la Saint-Valentin - L’anniversaire de Summer et la Saint-Valentin
(qui tombent le même jour) approchent à grands pas. Tommy est bien décidé à offrir quelque chose de spécial à Summer, quelque chose qui lui montre combien il tient à elle et surtout… qui lui redonne goût à la danse et à la vie.

Pas de deux - C’est la rentrée et Jodie, la meilleure amie de Summer, va intégrer la Rochelle Academy, l’une des meilleures école de danse d’Europe ! Elle devrait être aux anges. Mais la peur et la culpabilité la submergent : si Summer n’avait pas été malade, c’est elle qui serait entrée à la Rochelle Academy. Jodie n’est que sa remplaçante, un second choix. Comment pourrait-elle être à la hauteur ?




 


Je remercie tout d'abord les éditions  Nathan ( et en particulier Samira Chauvin ) pour ce partenariat


Les filles au chocolat est une saga que j'apprécie beaucoup et elle est pour moi indispensable dans les bibliothèques des petites filles. En plus d'être de jolis petits livres aux couvertures absolument craquantes, les histoires qu'on y découvre sont beaucoup plus profonde que ce qu'il parait.

C'est donc avec plaisir que j'ai reçu et immédiatement lu ce nouveau tome.

Pour être claire, ce tome n'est pas indispensable dans cette collection. Il n'apporte pas beaucoup de chose aux personnages que nous connaissons déjà bien.

Toutefois, il nous permet de les retrouver et de prolonger le plaisir d'être en leur compagnie.

Les deux petites histoires présentés ici se passent quasi simultanément et concerne toutes les deux Summer, cette jeune fille passionnée de danse et qui est tombée dans l'anorexie.

Ces deux petites histoires très courtes sont mignonnes à souhait. Il faut dire que la plume de Cathy Cassidy est très efficace à ce niveau là et n'a plus rien à nous prouver. La première porte en bref sur la réalisation de nos rêves et la deuxième sur l'amitié et la réalisation de soi. J'ai une préférence pour la première qui est particulièrement touchante et qui a même su me soutirer quelques larmes au coin des yeux.

En bref, ce n'est certes pas le meilleur de la série, il est particulièrement rapide à lire mais il nous procure au moins le plaisir de retrouver les personnages que nous apprécions tant dans cette saga.

Ma Note




lundi 2 mars 2015

Projet de lecture 21 : Mars 2015

 


Pour ce mois-ci, j'ai décidé de porter mon choix sur des livres de ma PAL récemment acquis. Le but est de les lire avant qu'ils ne prennent trop la poussière et qu'ils tombent dans l'oubli ou l'indifférence.


Voici les livres que j'ai donc sélectionné pour ma PALM du mois de mars : 


       
      
   

 

 Alors, dans le détail, çà donne


  •  Nés à minuit renaissance 1 de c.c Hunter : 441 pages (EN COURS)
  • La route de Cormac Mc Carthy : 251 pages
  • Expérience Noa Torson 1 : Ne t'arrête pas de Michelle Gagnon : 408 pages
  • Mr Mercedes de Stephen King : 550 pages
  • La bibliothèque des cœurs cabossés de Katarina Bivard : 482 pages
  • Psycho killer de Anonyme : 403 pages
  • L'épreuve tome 3 : le remède mortel de James Dasher : 383 pages
  • L'enfant qui ne pleurait pas de Torey Hayden : 250 pages
  • Demain est un autre jour de Lori Nelson Spielman : 440 pages
  • Un avion sans elle de Michel Bussi : 573 pages

 


Rendez-vous à la fin du mois pour voir si je suis venue à bout de ce programme !
Bon mois de Mars à tous et surtout, bonne lecture ;)


Bilan lecture : Février 2015



Bon, mon rythme de lecture a pas mal ralenti ce mois-ci par  rapport au mois de janvier. Mais bon, il faut dire que nous avons été beaucoup malade dans la famille et qu'entre le repos nécessaire pour récupérer et les soins que j'ai dû donner à tous, j'ai manqué un peu de temps !



Voici donc le bilan du mois de février :


  • Livres prévus dans mon projet mensuel : 6/13


     
    


  • Livres non prévus dans mon projet mensuel : 5


       
 





  • Le Top de février : 100 000 canards par un doux soir d'orage de Thomas Carreras
  • La petite déception : pas de déception pour ce mois-ci.

 
 Et vous, votre bilan mensuel est il satisfaisant ?

jeudi 26 février 2015

Challenge Lecture de vacances - année scolaire 2014-2015

 

=>  MISE A JOUR DU 26/02/15  <=


Bonjour à tous,

Les vacances d'hiver commençant par chez moi depuis cette semaine, il est temps de reprendre pour la 3e fois ce challenge. 

J'ai donc, pour cette occasion, lu comme il était indiqué, au moins un des deux titres choisis et c'était Love Story de Erich Segal. 

Je ne pense pas trouver le temps pour lire le second titre. Par conséquent, j'arrête aujourd'hui ce challenge pour ces vacances scolaires- ci en l'ayant réussi :)

Rendez-vous pour les vacances de Pâques !

Présentation du Challenge :

Il s'agit de : LECTURE DE VACANCES


Le but

Je dois sélectionner dans ma PAL une ou deux lectures en rapport avec les vacances au cours desquelles je dois lire ce livre. Ce challenge se poursuit donc tout au long de l'année scolaire.

Ex : Pour les vacances de la Toussaint, je dois lire un livre en rapport avec Halloween, l'automne, la mort etc...

Les règles :

* Le choix des livres doit se faire en fonction du titre du livre ou de sa couverture... Bref, à moi de vous expliquer le pourquoi de cette sélection et elle doit être le plus possible cohérente. 

* Les livres sélectionnés peuvent être modifiés au cours de l'année tant que les vacances concernées n'ont pas débutées. Après ce délai, il est obligatoire de lire le(s) livre(s) proposé(s). 

* Il est possible toutefois de ne lire qu'un livre sur tous ceux proposés à chaque vacances.

Avancement de mon challenge :


Vacances de la Toussaint : 1/2                              =>    Vacances de printemps : 0/2
- Vacances de Noël : 2/2                                                 - Vacances d'été : 0/2
Vacances d'hiver : 1/2


Le Logo du challenge :

 

*******************************************************************************


Voici ma sélection pour l'année scolaire 2014-2015 :

Vacances de la Toussaint : 1/2


Pour moi, les vacances de la Toussaint m'inspire "la peur" du fait de Halloween et  de la fête des morts. J'ai donc choisi les livres suivants :



  Providence, États-Unis, 1918. Charles Dexter Ward est un jeune homme passionné d'archéologie, d'histoire, et de généalogie. C'est par le biais de cette dernière que Ward se découvre un ancêtre nommé Joseph Curwen, qui avait fui la ville de Salem lors de la grande chasse aux sorciers au cours du XVIIIe siècle, et qui vint s'établir à Providence, où il décéda en 1771. Cette découverte sera le début d'un drame au cours duquel le jeune homme perdra l'esprit. Pourquoi, par exemple, l'écriture et le comportement de Charles Ward deviennent-ils peu à peu semblables à ceux de Joseph Curwen ?

Un Bref Avis : Histoire très prenante, bien menée et très bien écrite même si ma lecture m'a demandée un effort particulier de concentration par manque d'habitude de lire des textes aussi détaillés.

Ma Note :


  Un rien qui dérape et nous voilà plongés dans un monde, le nôtre, soudain menaçant. Accablé d'une crainte sans nom, l'homme vit alors une tragédie. On l'a vu dans Paranoïa, le premier volet de cette série de nouvelles.

Ici, les choses parcourues de secrètes vibrations deviennent brutalement étrangères. Objet familier comme cette divine machine à traitement de texte dotée de pouvoirs surnaturels... Engin maléfique, ce camion sournois, mastodonte aux instincts meurtriers, qui avance sans en avoir l'air...

Partout l'ombre de la mort plane. Quand elle ne rôde pas dans le Chenal, elle se perd dans les profondeurs rides d'un miroir, silhouette à capuchon, à l'image de   la Faucheuse qui tranche le fil de nos vies à tous.


Vacances de Noël : 2/2


 Les vacances de Noël sont très importantes pour moi. J'adore tout ce qui entoure cette fête, elle est magique et m'emplit de joie. Mes choix de livre sont évidents, tous deux contiennent le mot Noël dans leurs titres.


Mary Higgins Clark et sa fille Carol vous accueillent à bord du Royal Mermaid. Comme Alvirah Meehan et Regan Reilly, leurs héroïnes préférées, vous ne risquez pas d'oublier cette croisière de Noël. Disparitions, menaces, détournements... Le voyage s'annonce mouvementé ! Sens de l'intrigue, rebondissements inattendus, humour : les deux reines du suspense vous souhaitent un Noël plein de frissons...
Un Bref Avis : Ce n'est pas le meilleur Mary Higgins Clark que j'ai pu lire. L'intrigue ne nous réserve aucune vraie surprise, m'a paru cousu de fil blanc et la reine du suspens a selon moi oublié d'en glisser un peu dans cette histoire... Dommage ! 
Ma Note :


Pour sauver Noël, une gouvernante de choc et un petit garçon avisé vont faire alliance contre le Mal...

1854, à Londres. Gloria Pickwick, femme au tempérament énergique, aussi ronde que rousse, est une perle rare : gouvernante, cuisinière, préceptrice des enfants, elle tient la vaste maison de Lord Balmour d'une poigne affectueuse.
Aussi regarde-t-elle d'un œil suspicieux leur nouveau voisin, l'étrange baron Ahriman. Mille rumeurs courent le quartier. Qui est ce baron ? Il refuse toutes les invitations, ses volets restent clos... Parfois une diligence menée par six chevaux noirs conduit des gens chez lui, des gens qu'on ne revoit jamais !
Arrive le 24 décembre. Tous les enfants, des fils de lord aux filles de lingères, se couchent en rêvant au lendemain. Mais le Père Noël ne vient pas. Aucun cadeau au pied des sapins illuminés. Une vague de tristesse submerge Londres. Une maison, et une seule, fait la fête ce jour-là, avec un tapage insolent. Les voisins étranges.
C'en est trop pour Gloria, qui prend l'affaire en main. Et Harold, un petit garçon futé, s'engage avec elle dans l'aventure, amenant des renforts insolites : des lutins, une fée, des oies douées de paroles et bien d'autres encore.
L'objectif de cette drôle de troupe : sauver Noël ! Si c'est encore possible...
Un Bref Avis : Un très joli conte de Noël, certes un peu enfantin mais très agréable à lire. L'esprit de Noël avec sa magie est bien représenté. 
Ma Note :

Vacances d'hiver : 1/2


Les vacances d'hiver ont lieu en Février et Février c'est... L'amour ! Mais oui, vous savez, la Saint Valentin tout çà tout çà :)

«Je ne m'étais jamais rendu compte que la vraie Jenny était celle-là : la douce, celle dont tous les gestes étaient si légers et si pleins d'amour. Mais ce qui me donna un véritable choc, ce fut ma propre réaction. Je fus doux. Je fus tendre.» Dans l'Amérique des années soixante-dix, Oliver, jeune homme riche et sportif, étudiant en droit, rencontre Jennifer, musicienne et issue d'une modeste famille. Alors que tout semblait les séparer, c'est le coup de foudre. Ils s'aiment, se marient, parlent de faire un enfant qu'ils appelleraient Bozo. Mais après leur avoir donné tant de bonheur, le destin exige une bien tragique contrepartie... Adaptée à l'écran, avec Ryan O'Neal et Ali Mac Graw, cette histoire d'amour universelle, belle et pathétique, a fait rire et pleurer des générations de lecteurs et de spectateurs à travers le monde.

Un Bref Avis :Un livre qui a su traverser le temps. Un grand classique pour moi dans le genre romance. J'aime la simplicité de cette histoire qui sait à chaque fois me toucher droit au cœur. ( Je l'ai lu au moins 3 fois dont la première fois je devais avoir 14 ans...).

Ma Note :

Nous avions suivi dans Beautiful Bastard, les aventures de Bennett, magnétique et odieux trentenaire et de Chloé, qui ne se laissait pas marcher sur les pieds. Voilà maintenant Sara Dillon, une amie de notre précédente héroïne aux prises avec un séducteur anglais, Max, rencontré à New York. En rompant avec son petit ami infidèle, et en filant s'installer à New York, Sara Dillon a décidé de reprendre sa vie en main. Nouveau travail, nouvelle vie et nouvelle attitude : les hommes c'est fini, au moins pour une relation durable. À peine arrivée, elle va pourtant tomber sur un superbe spécimen masculin d'origine britannique, Max Stella, connu du tout New York pour être un tombeur. Jamais une seule femme n'a su le retenir. Jusqu'à Sara, et les photos coquines qu'elle le laisse prendre d'elle, il ne s'était jamais posé la question de construire un couple. Face au charme viril de Max, Sara sait que finalement elle ne renoncera pas à tous les plaisirs que les hommes peuvent lui offrir...


Vacances de Printemps :


Pour ces vacances là, j'avais bien pensé à Jésus m'aime par rapport à Pâques mais je l'ai lu récemment... Alors je reste avec le même auteur mais avec un livre différent. Pourquoi ce choix ? Et bien parce que la couverture m'évoque le printemps tout simplement.

Emma a toujours fait passer sa famille avant sa carrière. Résultat ? Sa librairie court à la ruine, ses enfants sont odieux et son mari indifférent. Vous avez dit " famille dysfonctionnelle " ? Une soirée mondaine en costume, une auteure à succès et une malédiction de vieille sorcière russe plus tard... et voilà tous les membres de la petite famille propulsés dans la peau des personnages dont ils portent le déguisement. Pour se sortir de cette situation farfelue, une seule solution : retrouver l'esprit d'équipe !






Vacances d'été :


( A venir) 


******************************************************************************* 

Vous êtes bien évidemment invités à participer à ce challenge si vous le souhaitez. N'hésitez pas si c'est le cas à me mettre un petit mot sous ce billet pour que je puisse ajouter le lien vers votre blog ici :

Liens des copinautes participant à ce challenge :

( à venir )


*******************************************************************************

Voilà pour mon challenge. J'espère qu'il vous intéressera et que vous serez quelques uns à me rejoindre dans cette aventure ;)

Bonne journée à vous et à bientôt :D




mercredi 25 février 2015

100 000 canards par un doux soir d'orage de Thomas Carreras




* Éditions : Sarbacane
* Collection : Exprim'
* Date Sortie : Janvier 2015
* Nombre pages : 312
* Prix : 16 euros
* Lien chez Sarbacane : Ici

 

Anatidaephobia (n.f) : Peur panique à l’idée d’être observé, où que l’on se trouve, par un ou des canards. Quand Ginger, globe-trotteuse américaine de 19 ans, débarque à Merrywaters – le bled le plus paumé d’Angleterre – pour participer à un festival de musique, elle est loin de se douter que les canards seront aussi nombreux dans le coin. Ni qu’ils commenceront à l’espionner. Ni qu’ils représenteront, peut-être, un danger mortel. LA SUITE ? AH NON, C’EST TOUT, ON NE VOUS DIT PLUS RIEN ! Sachez seulement qu’aucun canard n’a été blessé pendant l’écriture de ce livre.


 

http://editions-sarbacane.com/ 

Je remercie tout d'abord les éditions Sarbacane ( et en particulier Juliette Kermarrec) pour ce partenariat . 



Ah non mais il faut que je te le dise, de lire ce livre n'est pas un simple plaisir mais bien plus que cela, une chance !

J'ai commencé à lire, puis je me suis mise à dévorer cette histoire, pour enfin refermer le bouquin un sourire aux lèvres en me disant " Ce Thomas Carreras est un gros malade comme je les aime !".

L'histoire commence avec l'arrivée de Ginger à Merrywaters. Immédiatement ( pour ne pas dire dés la première page !) j'ai adoré cette fille. En effet, c'est un personnage atypique, sans gêne et avec un sens de la répartie à toutes épreuves qui m'a fait bien rire à plusieurs reprises.

Suite à un incident dans les bois, on voit apparaître chez Ginger des petits signes de persécution évoluant au départ à bas bruit. On se dit rien de vraiment étonnant, c'est juste une suite traumatique à son agression. Que nenni ! La pauvre Ginger est bien plus frappadingue que çà ! C'est pas une petite névrosée que nous avons là, mais bel et bien une psychopathe en puissance en pleine crise de paranoïa ! Non mais attend cher lecteur de mon blog, qui peut croire qu'un canard t'espionne, met en place un stratagème pour te bouffer toute crue ? T'y crois, toi ??? Bé, tu devrais.... Pour dire une petit mot sur cette partie de l'histoire, je dois dire que l'auteur a très très bien décrit l'entrée d'un patient dans la folie ( je me demande même si.... non ??? Mais non, je rigolle !)

Et là l'histoire prend un tournant dramatique. C'est que la pauvre Ginger ne délirait pas ! Les canards sont bien là, par milliers et tous aussi menaçants et dangereux que ce qu'elle s'évertuait à faire comprendre à ses amis. Et nous voilà projeter subitement dans un monde apocalyptique. Oui apocalyptique, mais une apocalypse hilarante ! Qu'est ce que j'ai pu rire !! Comment ne pas rire par exemple lorsque tu as Mick Jagger qui dit à Stevie Wonder " Stevie.... Putain, viens voir ! Il se passe un truc vraiment pas normal dehors. " ( p.111) Non mais viens voir à Stevie Wonder quoi !!! Et on croise comme çà, grâce au festival rock qui devait se produire à Merrywaters, tout un panel de stars que nous connaissons bien, dans des positions toutes aussi comiques comme les sublimissimes Village People ( oui oui, même l'ouvrier avec le petit marteau sur le côté !). C'est à se demander si l'auteur n'abuse pas de la weed du bon Stevie lui-aussi ! Mais non, je rigolle !!! ( faut que j'arrête avec Thomas Carreras moi....)

Mais tout çà gêne en rien à l'horreur de la situation hein ! Non, non !! L'apocalypse est quand même là avec du sang ( beaucoup), des tripes, des corps carbonisés, des cadavres par centaines ( dont certains en décomposition). Non, dis toi bien cher lecteur, qu'un canard n'a ab-so-lu-ment rien à envier à un bon zombie !

Quant à la fin, et bien je ne vais certainement pas te la dire ! Je te conseille juste de te procurer au plus vite ce livre, de prendre un petit temps pour le lire ( vas y , t'as rien à craindre, il se lit super vite et facilement)  et de te régaler autant que moi !

En bref, 100 000 canards par un doux soir d'orage est un livre thérapeutique contre la morosité. Il m'a filé ( comme t'as pu voir sans doute en lisant mon avis rédigé d'une manière bien différente que d'habitude) une banane d'enfer (un enfer canardesque !) à force de rire !



Ma Note



Ce livre compte pour les challenges suivants 
 
http://lectureaddict-dunlivrelautre.blogspot.fr/2014/12/challenge-2015-100an.html  http://lectureaddict-dunlivrelautre.blogspot.fr/2014/12/challenge-2015-reading-challenge-2015.html