lundi 27 février 2012

Les yeux jaunes des crocodiles de Katherine Pancol

 

LES YEUX JAUNES DES CROCODILES
de Katherine PANCOL

* Chez Le Livre de Poche
* Sortie : Mai 2007
* Nombre de pages : 672


Ce roman se passe à Paris. Et pourtant on y croise des crocodiles.
Ce roman parle des hommes.
Et des femmes. Celles que nous sommes, celles que nous voudrions être, celles que nous ne serons jamais, celles que nous deviendrons peut-être.
Ce roman est l’histoire d’un mensonge. Mais aussi une histoire d’amours, d’amitiés, de trahisons, d’argent, de rêves.
Ce roman est plein de rires et de larmes.
Ce roman, c’est la vie.

Ce roman a obtenu le Prix Maison de la Presse en 2006.





Qui n'a pas entendu parlé de ce livre ? C'est donc au cours d'une brocante que mes yeux sont tombés sur ce petit bouquin et je n'ai pas hésité à me le procurer !

Il y avait longtemps que je n'avais plus ressenti autant de plaisir à lire un livre de littérature contemporaine et je regrettais fortement ce fait car ce type de littérature ( avec la catégorie thriller) était mon préféré pendant de nombreuses années. Alors, je suis vraiment contente de m'être décidée à lire ce livre.

Il n'y a rien de réellement transcendant dans cette histoire et pourtant on se prend au jeu et nous poursuivons notre lecture avec avidité. Comme la présentation de l’éditeur le dit, " ce roman c'est la vie", la vie de tous les jours j'aimerai dire. Et c'est peut être çà qui est plaisant ici puisque nous pouvons tous nous reconnaître à certains endroits ou au cours de certaines anecdotes de cette histoire.

Certains personnages sont très attachants et d'autres nous donne une forte envie de distribuer quelques claques !! Joséphine, l'héroïne de l'histoire par exemple, est certes attachante mais qu'est ce qu'on a envie de la secouer celle-là ! Tout le monde la prends pour une imbécile et profite d'elle et elle , elle ne sait que pleurnicher sur son compte en se disant " je suis moche et grosse" ! Heureusement que nous allons la voir évoluer tout au long de l'histoire et se sortir de là. Les personnages qui nous inspire le plus de colère ne sont autres que son mari, sa fille aînée, sa mère et sa sœur. Alors c'est sûr que la pauvre Joséphine n'est guère aidée par son entourage le plus proche !

Pour ma part, mon personnage préféré est Chef, le second mari de la mère de Joséphine. Il est touchant, émouvant lorsque nous le voyons concrétiser le rêve de toute sa vie en devenant papa pour la première fois et puis... Que c'est jouissif de le voir jeter sa femme, dite " la cure-dent" hors de sa vie ! Voilà une pimbêche qui n'obtient que ce qu'elle mérite !

L'écriture de cette auteure est tellement fluide que je ne me rendais même pas compte que je lisais, je vivais une histoire dans ma tête tout simplement.

En bref, j'ai adoré. J'ai passé un excellent moment de lecture et je conseille ce livre à ceux qui aime ce style d'histoire sans aucune hésitation.

Ma Note :





Ce livre compte pour les challenges :

* 52 semaines = 52 livres à lire
* Challenge ABC pour la lettre K
* Je dégomme ma PAL 2011




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire