mardi 10 avril 2012

Sentiment 26 de Gemma Malley

 




* Chez Michel Lafon
* Sortie : avril 2012
* Nombre de pages : 317

 


2065. Après une guerre qui a plongé le monde dans le chaos, le Guide Suprême a pris le commandement de la dernière Cité. Ce refuge, ceinturé d’une muraille fortifiée, est organisé en différentes castes : de A à D, des citoyens Admirables aux citoyens Déviants. Pour préserver l’harmonie, tous ont subi une lobotomie. C’est la garantie qu’ils n’agiront jamais contre le Système et respecteront les Sentiments, le livre qui régit leur moralité. Et surtout qu’ils ne s’aventureront pas hors de l’enceinte, chez les Damnés, ces odieuses créatures qui hantent la nuit de leurs cris inhumains…
Evie, 16 ans, une B, travaille pour le gouvernement et étiquette d’une lettre, jour après jour, l’ensemble des habitants. Promise à Lucas, être froid et distant, parfait A et futur haut dirigeant, elle est en fait amoureuse de son frère Raffy, infréquentable D. Et quand le Système lui ordonne de bannir Raffy sur les terres des Damnés, elle refuse de s’exécuter. Elle trouve un soutien inattendu en la personne de Lucas. Auront-ils la force de s’opposer, ensemble, à la Cité ?




Je remercie tout d'abord les éditions  Michel Lafon ( et en particulier Camille Groelly ) pour ce partenariat.


* Mon avis général :

Ayant connu cette auteure avec la déclaration que j'avais adoré ( un des premiers livres du genre que j'avais lu), je souhaitais découvrir ardemment cette nouvelle histoire :

" Captivante du début à la fin ! "

* La couverture :

J'aime beaucoup pouvoir mettre un visage sur le nom de l'héroïne, Evie, grâce à cette couverture. Puis je trouve que l'habit blanc avec le B brodé dessus ( la fameuse étiquette) est très représentatif du système que nous allons découvrir dans cette histoire.

L'ensemble donne une couverture qui retient notre regard et attise notre curiosité, c'est donc pour moi une couverture réussie.

* L'écriture de l'auteur :  

L'écriture de Gema Malley est toujours aussi simple à lire. Il n'y a pas de soucis de compréhension, pas de lourdeurs, pas d'anicroches ... Bref, les mots nous bercent et nous les parcourrons avec rapidité.

* Les personnages


Les personnages sont dans l'ensemble bien travaillés. Ils présentent des personnalités différentes mais aussi intéressantes les unes des autres.

 L'héroïne de l'histoire est Evie. Elle a des côtés très attachants et d'autres qui m'ont un peu agacée. J'ai apprécié son intelligence, sa curiosité et sa recherche à vouloir comprendre ce qui l'entoure sans s'arrêter aux explications naïves qu'on lui apporte sur un plateau d'argent. J'ai aussi apprécié son courage comme lorsqu'elle décide de quitter la Cité pour l'homme qu'elle aime. J'ai été très touchée par son histoire et surtout par sa rencontre avec sa véritable mère. Mais.... pourquoi les héroïnes d'aujourd'hui ont elles tout le temps le cœur qui balance entre 2 garçons ??? J'ai pas du tout apprécié le fait qu'elle jure par tous les grands dieux à Raffy qu'elle n'aime que lui alors qu'elle ressent d'une manière évidente des sentiments équivoques envers Lucas... Son manque d’honnêteté ne peut qu'aggraver la situation entre les 2 frères et les faire souffrir par la même occasion. M'enfin, nos chères "écervelées" ne savent jamais ce qu'elles veulent, c'est pas possible !


Un autre personnage important est Raffy (frère de Lucas et amoureux d'Evie). C'est un jeune homme rebelle et téméraire qui se met souvent en danger car il ne contrôle pas sa colère et son impulsivité. Rongé par la disparition de son père, il voue une haine illimitée envers la Cité et son frère Lucas qui pense responsable de cette perte. J'ai trouvé ce personnage typique du grand ado qui malgré ses airs de grands durs , manque encore de maturité et ne prend pas le temps de réfléchir avant d'agir. J'aime bien ce personnage, il a une grande place dans l'histoire et est ici irremplaçable mais je n'ai pas vraiment accroché à sa personnalité trop juvénile.


Nous avons aussi Lucas. C'est ici mon personnage préféré. Intelligent, réfléchi, loyal, courageux, Lucas est un homme qui a le sens du devoir et qui sait se sacrifier pour les personnes qu'il aime. Il fait preuve d'une grande maturité, d'assurance et de maitrise de soi dans toutes les situations, qu'elles soient pénibles, terrifiantes ou gênantes. J'ai beaucoup d'admiration pour se personnage que nous découvrons au fur et à mesure que son masque de glace tombe et j'ai envie d'en découvrir encore plus sur lui dans le prochain opus.


Et enfin, nous avons le Frère. C'est le "grand méchant" de l'histoire. Perfide et manipulateur, il utilise une version adaptée à ses idées du Système ( mis en place par un scientifique afin de répondre à tous les besoins de la population de la Cité) , afin de mettre tout son peuple sous son contrôle sans que ceux-ci s'en rendent vraiment compte. Il est bien évidement facilement haïssable pour tous ses méfaits dont nous découvrons l'ampleur au fur et à mesure de notre lecture.


* L'intrigue :

Au début de l'histoire, nous sommes dans la Cité. Nous découvrons ses coutumes et en comprenons son fonctionnement et là, je me suis dit " mais qu'est ce que c'est que cette secte ? " ou encore " comment peuvent ils se faire pigeonner ainsi ? " ! Dans ce type de situation, cela me parait toujours invraisemblable que tant de personnes soient capables d'avaler des inepties pareilles ... Mais dans une situation de guerre ( appelée les Horreurs ici) , où on n'a plus rien à perdre et qu'on est capable de tout pour rester en vie, rien n'est impossible ... Mais bon, il y a un moment où on se réveille quand même, non ? Mais quelque part, n'est ce pas justement cette attente de rébellion qui nous captive dés les premières pages lues ?

Certains évènements ou dénouements me paraissent facilement devinables comme par exemple l'origine des maudits, la vraie personnalité de Lucas et "l'opération" effectuée au cours du Nouveau Baptême.

D'autres ont été de vraies surprises pour moi comme par exemple l'explication réelle des rêves d'Evie...

Malgré cela, j'ai trouvé l'intrigue très bien menée, pleine de rebondissements qui nous tiennent en haleine tout au long de la lecture.

J'ai adoré la découverte du camp à l'extérieur de la Cité, ses habitants ainsi que leurs activités et le plan d'action qu'ils mettent en place contre la Cité.

Je suis bien consciente que nous avons ici à faire qu'à un premier tome mais j'ai très envie de savoir si il y a d'autres habitants à l'extérieur de cette Cité et comment ils survivent.


* En bref :

J'ai beaucoup aimé cette histoire et je suis impatiente de retrouver ses personnages dans le prochain opus.

 Une nouvelle dystopie très appréciable que  tous les amateurs du genre devraient acquérir pour leur bibliothèque.

Ma Note :



4 commentaires:

  1. Merci pour cette belle chronique qui en dit long sur l'ouvrage sans spoiler! J'ai un autre de ses livre dans ma PAL "La déclaration" et il me tarde de le découvrir!

    P.S.: J'adore ton nouveau blog bleu!!

    RépondreSupprimer
  2. ça te donne envie de le lire, encore un lol

    RépondreSupprimer
  3. Je ressors un peu mitigée de cette lecture perso :/ J'ai eu du mal à bien me mettre dans l'histoire au début parce que je l'ai trouvé trop lente alors qu'à la fin, j'étais bien dedans & c'est passé trop vite x) Je ne vais pas dire que j'ai détesté non plus car j'ai malgré tout passé un bon moment mais je m'attendais à quelque chose de meilleur..

    RépondreSupprimer