vendredi 11 mai 2012

Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceau-les-Mines de Pierre Thiry

 

* Chez  Books on Demand Editions
* Sortie : Septembre 2011
* Nombre de pages : 68
* illustré par Myriam Saci

   

A cette époque, Montceau-les-Mines était bien différent d'aujourd'hui.
— Oui, on sait déjà tout ça !!! répondrez-vous. C'était la campagne, il n'y avait personne à part quelques lapins, il ne se passait rien du tout...
— Ce n'est pas si simple, il se passait même bien des choses. Il y avait Arthur, Theobald et Justin, il y avait aussi la belle Ermelinde, il y avait encore... Isidore, il y avait enfin...
Mais je ne vais pas vous raconter toute l'histoire maintenant, il faut aussi ouvrir le livre et lire Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceau-les-Mines alors vous apprendrez des choses qui vous étonneront peut-être. A cette époque, Montceau-les-Mines scintillait de poésie.Myriam Saci est la créatrice du webzine féminin «Mya c'est moi» et Pierre Thiry est l'auteur de «Ramsès au pays des points-virgules». 




Je remercie Pierre Thiry pour m'avoir proposé son livre en partenariat et ainsi de m'avoir permise de découvrir son univers.

J'avais déjà beaucoup entendu parlé de cet auteur par mes copines du Club de Lecture pour son conte : Ramsès au pays des points-virgules. C'est donc avec un réel plaisir que j'ai accepté ce partenariat lorsque Pierre Thiry me l'a proposé.

J'ai eu un peu de mal au début à adhérer à l'histoire. Je ne me plongeais pas assez, selon moi, dans la peau d'une "grande" enfant. J'ai donc laissé de côté ce petit livre, en attendant le bon moment, puis je l'ai repris et ... Je l'ai dévoré !

J'ai apprécié l'originalité de l'histoire( burlesque à souhait) , la simplicité de l'écriture ( qui se lit rapidement avec une grande facilité) , les différentes références littéraires ... tout ce qui fait l'univers bien particulier de l'auteur est un régal pour notre imagination.

J'ai également beaucoup apprécié le côté "petite morale" de l'histoire. A savoir, en résumé,  qu'il vaut mieux laisser court à la réflexion et à la prudence pour mener à bien un projet plutôt que de foncer tête baissée sans prendre le temps de réfléchir.

J'ai toutefois pas vraiment accroché avec les illustrations de Myriam saci ( j'en suis bien désolée) que j'ai trouvé trop simplistes et naïves...

En bref  : J'ai beaucoup aimé ce petit moment de lecture, mon fils de 10 ans compte bien le lire et j'ai le projet de lire ce petit conte à mon petit dernier quand il sera plus grand !


Ma Note :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire