mercredi 26 décembre 2012

Nos étoiles contraires de John Green


* Chez Nathan
* Sortie : 21 février 2013
* Nombre de pages: 336
* Prix : 16.50 euros




Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu'elle s'y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d'autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l'attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.










Je remercie tout d'abord les éditions  Nathan ( et en particulier Samira Chauvin ) pour ce partenariat.


* Pourquoi cette lecture :

Ce livre est arrivé à la maison tout seul (ou presque) sans que je le sollicite, sans qu'on m'en parle avant. Je ne connaissais même pas son existence  ! Mais j'ai été toutefois ravie de le trouver dans ma boîte aux lettres. Il est arrivé pile poil la veille de noël comme un cadeau surprise de chez Nathan Jeunesse.


* La couverture : 

La couverture, à première vue, ne paie pas de mine. Puis tous ces commentaires, jetés au hazard comme des graffitis sur le quatrième de couverture intriguent et attisent notre curiosité. Nous commençons à les lire et immédiatement, nous sommes pris d'une envie irrésistible, celle de découvrir cette histoire.


* L'écriture de l'auteur :

L'écriture de l'auteur est très fluide, le texte est léger, facile et agréable à lire. La lecture de ce livre se fait très vite. Je n'ai relevé aucun point négatif de ce côté là.


* Les personnages

- Hazel : Personnage principal de cette histoire, c'est une jeune fille de 16 ans atteinte d'un cancer de la thyroïde métastasé au niveau des poumons. Dés le départ, nous savons qu'Hazel est condamnée. Elle est pertinente, pleine d'humour ( même si parfois son humour décape !), courageuse. C'est un personnage particulièrement attachant, tellement humaine, délicieusement banale tout en étant assez originale dans sa manière de penser. J'ai simplement envie de dire que j'ai été séduite et ravie d'avoir fait la connaissance d'Hazel, dont on a tendance à oublier qu'elle n'est autre qu'un personnage fictif  ( l'auteur nous met pourtant en garde sur ce point dans sa note !).

- Augustus :  Jeune homme de 17 ans en voie de rémission d'un ostéosarcome. Il va faire la connaissance d'Hazel au cours d'un groupe de paroles réunissant de jeunes adolescents atteints de cancer. Il est charismatique, jovial, attentionné, dynamique et plein d'humour comme Hazel. Il est, selon moi, l'alter-égo d'Hazel en garçon et c'est peut être cela qui va les unir tous les deux. il est d'ailleurs, tout aussi attachant qu'elle.


* L'intrigue

Dés les premières lignes, nous sommes dans le vif du sujet, face a une histoire bouleversante. L'injustice qui touche Hazel nous prend à la gorge et nous tord les boyaux dans tous les sens. Mais là où je suis surprise, alors que je m'attendais à une histoire lourde de tristesse, est que malgré le fait qu'Hazel va mourir, qu'elle est chétive, qu'elle promène derrière elle une bombone d'oxygène pour survivre et surtout malgré son jeune âge pour vivre une situation aussi dramatique, j'ai souri ! Oui, j'ai beaucoup souri durant ma lecture, durant la mjeure partie de cette lecture même. Hazel et Augustus sont tout simplement irrésistibles. J'ai vécu intensément aurpès d'eux, avec des émotions poignantes, bouleversantes.

Alors non, ne faisons pas fausse route, ce livre n'est pas simplement là pour nous parler de maladie et de mort, même si elles sont omniprésentes à chaque page, mais plutôt pour nous parler de vie, de rêve, de sentiments. Conscients que leur temps ensemble leur est compté, hazel et Augustus vivent intensémment chaque instant.

La fin de ce livre est toutefois inattendue, elle nous paraissait pourtant déjà toute écrite dés les premières lignes... Mais c'était oublier que le cancer est une pathologie imprévisible.

J'ai reçu cette histoire en plein coeur. Je sors de ma lecture bouleversée, larmoyante, tellement émue ... Et j'ai beaucoup de difficulté à laisser maintenant derrière moi Hazel tout comme elle a eu beaucoup de difficulté à laisser derrière elle la mère d'Anna, Monsieur Tulipe et même Sisyphe le petit hamster ( personnages entourant l'héroïne du roman préféré d'Hazel ).

* En bref

Une histoire bouleversante et pleine d'humour. Une leçon de vie que je ne suis pas prête d'oublier !


* Ma Note

2 commentaires:

  1. Je l'ai reçu ce matin , j'espère que je vais autant aimé que toi.

    RépondreSupprimer
  2. contente que ça t'ai plu j'avais entendu beaucoup de bien de ce roman.

    RépondreSupprimer