mardi 3 décembre 2013

Les gens heureux lisent et boivent du café de Agnès Martin-Lugand


* Edition : Michel Lafon
* Date Sortie : Juin 2013
* Nombre pages : 256
* Prix : 14.95



 



« Ils étaient partis en chahutant dans l’escalier. […] J’avais appris qu’ils faisaient encore les pitres dans la voiture, au moment où le camion les avait percutés. Je m’étais dit qu’ils étaient morts en riant. Je m’étais dit que j’aurais voulu être avec eux. » Diane perd brusquement son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l’exception de son cœur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence. C’est peut-être en foulant la terre d’Irlande, où elle s’exile, qu’elle apercevra la lumière au bout du tunnel. Entre « Le Journal de Bridget Jones » et « Love Story », l’histoire de Diane nous fait passer par toutes les émotions. Impossible de rester insensible au parcours tantôt dramatique tantôt drôle de cette jeune femme à qui la vie a tout donné puis tout repris, et qui n’a pas d’autre choix que de faire avec.



 

J'ai ce livre dans ma PAL depuis un bon bout de temps. Je me l'étais offert en ebook à sa sortie. Mais j'ai croisé dans un rayon de mon magasin préféré sa version papier et je n'ai pas hésiter à l'acheter malgré tout. Pourquoi ? Parce que j'ai toujours su, même avant de le lire, que ce livre serait un coup de cœur pour moi, et je ne me suis pas trompée.

Déjà, la couverture. Tout en étant simple, elle me séduit dés le premier regard. C'est d'ailleurs elle qui m'a attiré vers ce livre en premier et qui m'a donné envie de lire le 4e de couverture. Le titre y a beaucoup joué aussi je dois bien l'avouer. Je lis et je bois du café sans arrêt alors, je me suis direct sentie concernée !

Dés les premières pages, j'ai été envahie par des émotions, de très fortes émotions... Le drame auquel est confronté Diane représente ma plus grande peur dans la vie, celle de perdre toute ma famille et de n'avoir plus aucun d'eux auprès de moi. Comme beaucoup de femmes, mon mari et mes enfants sont mon souffle de vie. La douleur de Diane m'a donc percutée, frappée en plein cœur. J'ai trouvé d'ailleurs que l'auteure a été particulièrement finaude et talentueuse pour bien faire ressentir aux lecteurs la détresse de son héroïne et pour démontrer les différentes étapes du deuil parcourues par celle-ci pour survivre. Bref, le fait de ressentir aussi fort ces émotions là est pour moi le point fort de ce livre.

Mais le reste est également bon à lire ! Les personnages sont tous attachants. ne parlons pas de Diane qui est bien plus qu'attachante ( je ne trouve pas les mots ...) mais de toutes les personnes présentes autour d'elle. Ma préférence va d'ailleurs au pétillant Félix. Qu'est ce qu'il a pu me faire rire ce garçon là !!! Même avec tous ses défauts ( et ils sont nombreux !) je trouve en effet qu'il est l'ami rêvé qu'une femme puisse rencontrer !

J'ai adoré aussi qu'une partie de l'intrigue se passe en Irlande. C'est un pays qui m'a toujours attiré sans que je puisse vraiment dire pourquoi... Il me parait comme magique... Et c'est peut être aussi ce que Diane a ressenti en fin de compte ...

En bref, Ce livre est un gros coup de cœur pour moi et je le conseille vivement à toutes mes copinautes lectrices : " hé les filles, c'est pas pour rien que même les pays étrangers le veulent !!!" ;)

Note :

2 commentaires:

  1. Ta chronique est superbe!!! ça donne envie de le lire!

    RépondreSupprimer
  2. Je n'en entends que du bien, je me l'offrirais bien moi :)

    RépondreSupprimer