dimanche 19 octobre 2014

Sweet Sixteen de Annelise Heurtier


 
 


* Éditions : Casterman 
* Date Sortie : 2013
* Nombre pages : 217 environs.
* Prix : 12 euros



 
 
 
- Quand est-ce que tu avais prévu de nous en parler ? As-tu pensé aux conséquences de ta décision ? As-tu seulement compris que tu vas tous nous mettre en danger ?
Molly était d'abord restée sans voix, la bouche ouverte, hébétée.
- Un paquet de Noirs se sont fait lyncher, et pour moins que ça, ma petite fille ! avait hurlé sa mère.

RENTRÉE 1957.

Le plus prestigieux lycée de l'Arkansas ouvre pour la première fois ses portes à des étudiants noirs.
Ils sont neuf à tenter l'aventure.
Ils sont deux mille cinq cents, prêts à tout pour les en empêcher.

Cette histoire est inspirée de faits réels

Molly, 15 ans, fait face à un destin plus grand qu'elle. En compagnie de huit camarades, elle s'apprête à faire sa rentrée des classes au lycée de Little Rock - un établissement réservé aux Blancs. Molly, elle, est noire.
Cette tentative d'intégration, dans cet État du Sud, suscite un violent rejet et un effroyable déferlement de haine. C'est avec émotion que l'on suit le parcours de cette jeune fille réservée mais animée de la plus farouche résolution, qui parvient à rester droite au cœur de la tempête. En écho à l'expérience de Molly, l'auteur nous donne à lire la lente prise de conscience de l'une de ses camarades de classe blanche, Grâce Anderson, qui rejettera progressivement les «valeurs» souvent révoltantes de son milieu d'origine.
Dépeinte avec un grand souci de réalisme et de sensibilité, l'aventure vécue par ces jeunes gens une année durant forme la chronique d'une innocence volée, avec néanmoins une réelle touche d'optimisme : la démarche incroyablement courageuse de Molly et de ses condisciples a ouvert la voie à une égalité qui ne demande encore aujourd'hui qu'à être renforcée. C'est aussi le propos de ce roman, formidable plaidoyer débordant d'humanisme. Sweet Sixteen : c'est ainsi qu'est désigné l'anniversaire des 16 ans, moment symbolique important pour les Américains
 
 
 
 




1954 : La Cour Suprême des Etats-Unis rend inconstitutionnelle la ségrégation raciale dans les écoles publiques.

1957 : Le lycée central de Little Rock ( Arkansas) s'engage dans le processus d'intégration en ouvrant ses portes ( ou presque) à 9 étudiants noirs.

Cette histoire s'inspire donc du parcours tumultueux de ces 9 élèves dans une école de blancs dans le sud des Etats-Unis, région bien connue pour son engagement pour conserver la ségrégation. Il s'agit là d'une histoire romancée et non pas d'un document relatant de faits réels. Mais quelque chose me dit qu'on ne doit pas en être très loin.

J'ai trouvé cette lecture très intéressante. Les détails des situations sont tellement bien décrits que l'on voyage dans le temps et on s'imagine aisément ce que devait être la vie d'une personne noire dans ces régions à cette époque. Et quelle vie...

Cette histoire est prenante, elle m'a indigner à plusieurs reprises. On considère ici les noirs comme des sauvages, des animaux mais lorsqu'on voit le comportement de certains blancs de tout âge et de toute catégorie sociale face à ces pauvres jeunes voulant simplement obtenir un diplôme, on se demande bien qui sont les sauvages.... Quelle honte...

J'ai été complètement captivée par ce récit poignant, curieuse de savoir jusqu'où pouvait aller la bêtise humaine.

De plus, l'histoire est ici racontée par Molly (élève noire) d'une part  et Grace (élève blanche) d'autre part. Je trouve que ce choixde présentation de la part de l'auteure est très judicieux. Il nous permet d'avoir deux sons de cloche totalement différents et prolonge ainsi notre réflexion. De plus, ce qui n'enlève rien à cette lecture, ces deux élèves sont aussi attachante l'une que l'autre ( même si on met plus de temps pour s'en rendre compte pour Grace).

Bref, c'est une lecture qui m'a beaucoup plu et qui m'a fait réfléchir. Si vous tombez sur ce livre, ne passez pas à côté car il ne vous laissera pas indifférent !



Ma Note :


Ce livre compte pour les challenges suivants :



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire