samedi 14 février 2015

Bras de fer de Jérôme Bourgine





* Éditions : Sarbacane
* Collection : Exprim'
* Date Sortie : Octobre 2012
* Nombre pages : 320
* Prix : 16 euros
* Lien chez Sarbacane : Ici

 

Julian, 18 ans, beau gosse, champion de natation, doué en dessin et amoureux de sa petite amie Leila, a tout pour être heureux. Ne lui manque que cette moto qui sera sienne s’il bat son père à leur partie de bras de fer annuelle. Son père : ouvrier, syndicaliste, c’est un dur ; un inflexible. Le soir de l’anniversaire de Julian, tout bascule : furieux d’avoir encore été vaincu, il prend une moto, chute… et perd un bras. Fini la natation, le dessin, le bras de fer. Commence pour lui une terrible descente aux enfers – la drogue. Mais dans cette chute, Leila ne le lâchera pas, jamais ; quitte à tomber aussi. Et de ce combat, Julian et son père ne sortiront vainqueurs qu’en apprenant à s’expliquer « à la loyale » et à se dire je t’aime.


 

http://editions-sarbacane.com/ 

Je remercie tout d'abord les éditions Sarbacane ( et en particulier Juliette Kermarrec) pour ce partenariat . 

Christiane F., Julie et l'anonyme de L'herbe bleue ... Depuis mon adolescence, j'en ai lu des témoignages de toxicomanes ou des romans portant sur la toxicomanie . Tous ces livres ont marqué mon parcours de lectrice et m'ont sans doute inspiré mon choix professionnel actuel. 

Mais celui-ci m'a encore plus bouleversé. C'est la première fois que je lis l'histoire d'un garçon toxicomane et le parcours de Julian m'a particulièrement touché.

Au début de l'histoire, Julian est un jeune qui va sur ses 18 ans, issu d'une famille modeste dont le père est ouvrier et la mère occupe un emploi de vendeuse (si je ne me trompe pas). Il vient d'obtenir son bac, envisage de rentrer dans une école d'infographiste et a remporté le championnat de natation d'Ile-de-France. Bref, c'est un jeune comme tant d'autres qui n'a jamais bu d'alcool et jamais fumer que ne serait ce une cigarette du fait de sa pratique sportive.

Mais au cours d'une soirée, son destin va basculé et en une seule petite année, Julian va tombé au fin fond de l'enfer... Une moto, un accident et Julian va perdre un bras. C'est aussi simple et rapide que çà. C'est irrémédiable, irréversible. Et tous les projets de Julian vont être entièrement remis en question.

L'histoire va se dérouler autour de 3 personnages : Julian bien évidemment, mais aussi Leila sa petite amie et Louis son père. Chacun d'eux a sa place, chacun d'eux vont nous bouleverser à leur manière.

Julian va lentement, progressivement tomber dans la toxicomanie. De mauvaises rencontres à un moment de vie où on est fragilisé peuvent en effet nous pousser à commettre de graves erreurs. Surtout lorsqu'on est jeune, qu'on est un peu naïf, et qu'on se sent bien seul et incompris.

Leila aime Julian. Son amour va la pousser à faire tout ce qu'elle peut pour lui venir en aide. Jusqu'à se perdre elle-même...

Et enfin, Louis. Cet homme est silencieux, d'une froideur émotionnelle qui blesse Julian. Il est mystérieux et dur envers ses proches. Il est une légende, c'est le Bras de fer, champion jamais battu à ce jour aux concours de bras de fer . Il en jette le Louis, sa personnalité s'impose et il gère son monde d'une poigne de fer. Mais au fur et à mesure de cette histoire, le masque tombe et on va en apprendre et surtout en deviner beaucoup sur cet homme fort comme un chêne.

J'ai été très attachée à chacun de ces personnages. J'ai été émue, en colère, ou bien triste avec eux.

Mais ce qui m'a le plus remué dans cette histoire ( en plus du parcours de Julian) c'est l'accent mis sur la relation entre le père et le fils. C'est une relation complexe, pleine de pudeur, de fierté et de rivalité parfois. Spectatrice de la déchirure entre Louis et Julian, j'ai eu à de nombreuses reprises envie de leur dire à chacun d'eux " mais arrête d'être obtus et regarde avec ton cœur !". Chacun à sa manière cherche l'autre, chacun à sa manière aime l'autre mais aucun des deux ne le perçois, vivant l'un à côté de l'autre sans jamais vraiment se tourner vers l'autre... C'est un sujet qui m'a beaucoup travaillé après cette lecture. Lorsque le petit garçon grandit, comment vit il sa relation d'homme à homme avec son père ? Et comment un père se positionne t il face à son fils devenu homme comme lui ? Cette relation forte en testostérone m'intrigue beaucoup et étant femme me sera toujours inconnue mais en tant que mère, que peut on faire pour aider le père de nos enfants et nos fils à passer ce cap délicat ? Car l'histoire de Julian étant particulièrement dramatique, nous révèle encore plus les difficultés de ces passages de la vie. Mais n'en est il pas la même chose, d'une manière plus modérée en fonction de l'histoire et de la relation établie auparavant entre un père et son fils, lorsque tout garçon devient homme ? Oui, comme vous pouvez le voir, je m'éloigne un peu du livre là mais c'est cette lecture qui m'a inspiré tout ce questionnement. Comme quoi, elle ne m'a pas laissé indifférente !

En bref, une histoire poignante sur la descente aux enfers d'un jeune garçon toxicomane. Une histoire qui nous décrit la réalité et la dureté de la toxicomanie autant pour le toxicomane que pour son entourage qui chute malgré tout avec lui. Une histoire à filer des angoisses aux parents car elle démontre bien que ceci peut arriver à n'importe qui .... Une histoire qui restera longtemps dans ma mémoire !


Ma Note
 

Ce livre compte pour les challenges suivants 
http://lectureaddict-dunlivrelautre.blogspot.fr/2014/12/challenge-2015-100an.html

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire